• 19/09/2019

    Res Femina 10 ans déjà !
    Réservez cette date

  • 27/06/2019

    Res Femina reçoit Vladimir Fédorovski

  • 14/05/2019

    Soirée autour de la Colonelle Karine Lejeune

  • 05/04/2019

    Forum International des Femmes Leaders pour la coopération & le développement

  • 11/03/2019

    Ravivage de la Flamme

  • 12/02/2019

    Res Femina reçue à l'Hôtel de Brienne

  • 15/12/2018

    Déjeuner au Sénat sous le parrainage de Mme La Sénatrice Marie-Noëlle Lienemann

  • 20/09/2018

    Visite de l'Hôtel de Brienne

  • 13/06 /2018

    AG Res Femina

  • 23/04/2018

    Visite de l'hôtel de Beauvau

  • 18/03/2018

    Ravivage de la Flamme

  • 28/01/2018

    Vœux Res Femina

  • 15/06/2017

    Rencontre avec Françoise Joly à Expertise France

  • 18/04/2017

    Média training pour Res Femina

  • 08/03/2017

    Ravivage de la Flamme sous l'Arc de Triomphe
    Visite du Tribunal de Commerce de Paris

  • 23/02/2017

    Res Femina reçoit Sophie Hatt


  • le 05/10/2019 :

    Rallye de la République 2019

  • le 21/09/2017 :

    Le Rallye de la République 2017

  • le 01/10/2016 :

    Le 1er Rallye de la République
    lire la suite

  • le 24/05/2016 :

    Collège des Bernardins : Rencontre avec une théologienne
    lire la suite

  • le 08/03/2016 :

    Res Femina célèbre la journée des droits des femmes
    lire la suite




OFI Asset Management Agence internet – Nexi Conseils Expression Conseil Société Générale


Télécharger
le dossier partenaire
Le point de vue de la mère

En fustigeant famille et foyer comme des vecteurs d’aliénation, Simone de Beauvoir a plaidé pour l’égalité hommes/femmes et sa réussite fut d'ouvrir aux femmes un avenir plus plus riche de possibilités (carrières professionnelle, politique…).

 Mais, au nom de la libre détermination de chacune, ne peut-on pas aujourd'hui parler d’équité (respectueuse des différences et complémentarités) plutôt que d’égalité (souvent réductrice)?

 Et plaider pour la reconnaissance et la valorisation du travail des femmes dans leur foyer ?

Car, d'une part cette incitation faite aux femmes de se jeter dans la vie professionnelle ne leur a pas fait abandonner la charge des tâches domestiques, d'autre part nombreuses sont les femmes qui, questionnées sur leur activité, sont gênées de répondre qu'elles sont "au foyer".

 Déni de légitimité, préjugés... Dommage, car on pourrait espérer que toutes les femmes puisse faire entendre leur voix et partager leurs expériences.

 A Res Femina d’y contribuer!